Voyager avec un animal

Content Visual

Voyager avec votre chien ou votre chat

Voyager avec votre compagnon nécessite quelques précautions.

Les formalités d’entrée varient de pays en pays et peuvent changer très rapidement. Depuis le 1 octobre 2004, l’Union Européenne exige le passeport pour animaux de compagnie ainsi que le marquage par puce électronique (tatouage autorisé jusqu’en 2011).  

Etant donné que les directives par pays sont différentes,

nous vous conseillons de vous renseigner auprès des autorités vétérinaires, consulaires ou douanières du pays de destination le plus tôt possible, au moins deux mois avant le départ. Seules ces autorités ont la compétence de vous renseigner de manière définitive.

Dans tous les cas, votre compagnon doit être vacciné contre la rage – de 30 jours à 12 mois avant l’entrée dans un pays.

Des directives spéciales sont en vigueur pour les voyages dans les pays à hauts risques confrontés à des cas de rage urbaine.

Vous trouverez les informations y relatives sous www.animalenvoyage.ch. Pour l’entrée en Suisse en provenance de ces pays à hauts risques, une autorisation de l’OVF est exigée. Une visite auprès du vétérinaire de la douane est obligatoire.

Dans de nombreuses régions, comme p. ex. la Méditerranée, il est fréquent que les animaux soient contaminés par des vers solitaires ou d’autres parasites. Ces infections ne sont pas seulement pénibles et douloureuses pour les quatre pattes qui sont entrés en Suisse, mais ces parasites risquent d’infester d’autres animaux. Certains peuvent même être répandus et être transmis aux êtres humains. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire sur la manière de protéger votre animal.

Tenez compte des besoins de votre compagnon.

Les chiens et chats peuvent développer des syndromes divers pendant les voyages. Tout changement de lieu ou d’habitude peut provoquer des réactions inattendues et susciter un stress désagréable. Observez les signes et soyez attentif.

Voyages en voiture

L’animal doit pouvoir voyager en toute sécurité, par exemple dans une cage, mais de toute façon dans un espace séparé. Certains pays ont établi des directives à ce sujet. Durant le trajet, l’animal doit avoir accès à de l’eau potable. Veillez à ce qu’il ne fasse pas trop chaud à l’arrière de la voiture. Les températures peuvent être trop élevées, même si la climatisation est enclenchée. Les chiens doivent pouvoir quitter la voiture toutes les deux ou trois heures.

Voyages en avion

Pour les déplacements en avion, informez-vous auprès de l’IATA (www.iata.org). Annoncez la présence de votre animal à la compagnie aérienne. Parlez-en avec votre vétérinaire qui saura vous conseiller au cas où votre animal aurait besoin de médicaments ou de nourriture durant le trajet. Assurez-vous que l’accès à l’eau potable est garanti pendant tout le vol.

Si vous revenez d’un pays à risques élevés où la rage urbaine est implantée, vous devez vous procurer une autorisation si vous planifiez de rentrer en Suisse en avion.

Source: Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV

wau-miau souhaite un bon voyage à vous et à votre compagnon à 4 pattes!